Atelier du Cembro.com AccueilLe CembroLe mélèzeNos produitsNous contacterLes liens de partenaires FacebookYoutube
Forêt de mélèze

Le mélèze, seigneur deS montagneS

Le mélèze (Larix) est l’une des principales essences des forêts Queyrassines. Il est le seul résineux d'Europe à feuillage caduque.

Dès l'automne, il revêt une superbe parure dorée puis perd ses aiguilles. Arbre de montagne, il pousse rarement en plaine.

 

Il se rencontre sur les plus hautes altitudes des Alpes, à la limite du développement de la végétation. Le mélèze est une essence dite pionnière, qui se développe sur des terrains presque incultes, là où rien ne pousse ou n'a poussé depuis des années.

On le trouve dans toute la chaîne des Alpes, surtout au sud, car il préfère un climat plus ensoleillé et moins pluvieux.  

 

Pour résister à l'hiver, il se comporte comme un feuillu. Dès l'automne, ses fines aiguilles virent au jaune d'or et ensoleillent les bois et les versants montagnards dans un embrasement général. Le mélèze devient alors véritablement roi des forêts.

 

Ce spectacle dure peu, hélas, car les aiguilles deviennent brunes en quelques jours puis tombent rapidement. Elles forment un épais tapis, précieux pour le sol car elles se transformeront en humus et favoriseront le développement d'autres espèces végétales. Reste le tronc et les branches minces, silhouette noire et squelettique qui semble morte.

Protégé par une écorce épaisse, le mélèze ne donne aucune prise au froid et laisse passer les intempéries.

 

Au printemps, il renaît en émettant de fines aiguilles vert tendre, qui semblent sortir des branches nues comme par miracle. Elles poussent en petits bouquets, parsemés le long des rameaux. Des fleurs femelles et mâles distinctes apparaissent. Les premières, fécondées, grossiront pour devenir de petits cônes refermant des graines. Celles-ci seront disséminées à l'automne et au printemps suivant.

UN BOIS DURABLE PAR NATURE

La croissance lente du mélèze d’altitude lui donne un bel aspect d'anneaux serrés de son cœur jusqu'à l'écorce. Inscrit en classe 3, laquelle désigne les bois les plus solides, résistant aux intempéries sans traitement préventif, le Mélèze reste le bois de construction local par excellence.

 

Bois dur, dense, serré et résistant (580kg/m3), il construit sa propre imperméabilité et se protège des insectes grâce à une grande quantité de résine.

 

Le mélèze donne l'un des bois les plus durs et résistants. Les chalets de montagnes sont construits avec ce matériau, ainsi que leurs toits de bardeaux, imputrescibles et absolument imperméables durant des décennies.

Il est aussi utilisé pour les fontaines.

Son veinage marqué et ses nuances chaudes ensoleillent l’intérieur des habitations.

Les veines d'accroissement serrées du mélèze
Grumes de mélèze
Branche de mélèze
Planches de mélèze Chalet mélèze
Madriers mélèze
Madriers mélèze
)